La lumière en vidéo.

La première erreur.

Quand on commence à filmer, on prend sa caméra et on réalise toutes sortes de vidéos.
J’ai commencé par faire tout et n’importe quoi à l’âge de 12 ans. Puis petit à petit on affine notre « pâte » grâce aux autres mais aussi en étant critique avec soi.
Il y a plein d’aspects que nous négligeons comme la mise en scène, le décor, la balance des blancs, la luminosité mais aussi la maitrise de sa lumière.

Pour qu’un plan soit beau et professionnel, il faut prendre en compte plusieurs choses. Créer une entreprise audiovisuelle vous propulse de facto en tant que « pro » mais jamais en tant que « propre ». Ça demande beaucoup de savoir faire et surtout une équipe de tournage. Une vraie. Je pense à Diskover à Valence et Jonathan Lhote.

C’est ici que vos connaissances pour la lumière pour tourner de belles vidéos d’entreprises ou autres rentrent en jeu. Je vais vous montrer comment j’ai éclairé une scène pour la rendre plus impactante et « pro ». C’est parti !

Les exemples faciles à retenir pour améliorer sa composition et sa lumière.

Voici une image de ma vidéo réalisée pour le lycée hôtelier de l’Hermitage que nous allons décrypter.

Pour les premières bases, il y a deux Tips à savoir pour améliorer la lumière en vidéo et donc sa qualité.

La première c’est le Noir/ Blanc / Noir/ Blanc ou Blanc / Noir / Blanc / Noir. Regardons ça de plus près.

Cette technique n’est pas vérifiable partout mais permet d’avoir une meilleure appréciation de la situation. Rien n’est jamais frontal. On évite tout ce qui peut flasher pour ainsi avoir un éclairage toujours plus doux, plus vrai et ainsi avoir un éclairage latéral qui créer moins d’ombres et de la profondeur. Lorsqu’il y a trop de contraste avec les ombres (ce qui n’est pas très beau quand ce n’est pas voulu ou maitrisé) on ajoute une lumière qui permettra de « déboucher » les ombres (les estomper).

Enfin, je vais vous donner un petit cheat code du cinéma. Vous remarquerez que sur les plans intérieurs et parfois extérieurs, il y a très souvent une applique lumineuse en fond, derrière le personnage ce qui permet de créer un relief mais surtout un alibi pour les éclairages dit artificielles. En effet, il est sûr qu’aucune lumière telle que les appliques ou lampes de chevets ne suffiraient pas à éclairer la scène ou il en faudrait beaucoup.

Exemple :

Vous constatez que les lumières visibles sont simplement là pour ajouter plus de réalisme et justifie la lumière sur la scène qui se déroule.

Pour conclure, j’espère vous avoir donné quelques éléments intéressant pour améliorer votre lumière en vidéo ainsi que ses enjeux.

Vous aimez cet article ?

Partager
Partager